Hollande félicite Obama et fait une faute d'anglais

François et Barack: super potes!
Nous publions aujourd'hui la lettre de félicitations que François Hollande a envoyé à Barack Obama à l'occasion de sa réélection à la présidence.

Vous le constaterez, cette lettre, écrite en français (c'est le protocole), est particulièrement amicale et chaleureuse.

Oui mais lorsque notre François Hollande, sans doute plein d'enthousiasme et de bonne volonté, a glissé une petite salutation manuscrite en anglais, il s'est quelque peu planté...

Au lieu de conclure par une formule anglophone telle que "Kind regards", il a décidé de traduire littéralement notre "Amicalement" français. Malheureusement, sous sa plumel'adverbe est devenu un adjectif : "Friendly", c'est à dire "amical", "sympathique", ce qui est parfaitement ridicule. 

L'Elysée n'a-t-il pas les moyens d'embaucher des professionnels de la langue anglaise?

Allez: ce n'est pas bien grave. Cette affaire est loin d'être un incident diplomatique, mais ce brave François Hollande vient encore de perdre des points de coolitude.


la lettre:
cliquez pour agrandir
La lettre:

LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE 

Paris, le 7 novembre 2012 

Monsieur le Président, [à la main] Cher Barack 

Le peuple américain vient de vous renouveler sa confiance pour les quatre prochaines années. Je vous adresse, au nom de tous les Français et en mon nom personnel, mes plus chaleureuses félicitations. C’est un moment important pour les Etats-Unis mais aussi pour le monde. 

Votre réélection est un choix clair en faveur d’une Amérique ouverte, solidaire, pleinement engagée sur la scène internationale et consciente des défis de notre planète : la paix, l’économie et l’environnement. 

La France et les Etats-Unis partagent des valeurs communes. Je suis convaincu que durant votre nouveau mandat nous renforcerons encore notre partenariat pour favoriser le retour de la croissance pour lutter contre le chômage dans nos pays et pour trouver des solutions aux crises qui nous menacent, notamment au Moyen-Orient.
Je sais que notre coopération se poursuivra dans le même esprit de dialogue, d’estime et de respect, et je tiens à vous assurer de l’engagement de la France pour resserrer les liens d’amitié et de confiance qui nous unissent. 

Je vous prie d'agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma très haute considération et de mes sentiments amicaux. 

[à la main] Friendly. 
François HOLLANDE 

Son Excellence Monsieur Barack OBAMA. 
Président des Etats-Unis

Traduction en anglais : Dear Mr. President, [Handwritten] Dear Barack,

The American people have just renewed their confidence in you for the next four years. On behalf of all French people and on my own behalf, I offer you my warmest congratulations. This is an important moment, not just for the United States but for the world.

Your re-election is a clear choice for an America that is open, that demonstrates solidarity, is fully engaged on the international scene and is aware of the challenges facing our planet: peace, the economy and the environment.
France and the United States share common values. I am convinced that during your new term we will further strengthen our partnership in order to restore growth, address unemployment in our countries and find solutions to the crises we are facing, notably in the Middle East.
I know that our cooperation will continue in the same spirit of dialogue and respect, and I want to assure you of France’s commitment to strengthening the bonds of friendship and trust between us.

[Complimentary close]
[Handwritten in English] Friendly,
François Hollande
les premières dames
Voici ce qu'en dit le journal belge Le Soir
"Le Président français aurait-il quelques problèmes avec la langue de Shakespeare ? 
Dans un courrier adressé à Barack Obama pour le féliciter d’avoir remporté un second mandat, François Hollande a manifestement mal traduit ses intentions. 
Si le courrier, publié ensuite sur Facebook, est envoyé dans la langue de Molière, des ajouts faits de la main présidentielle sonnent faux de l’autre côté de l’Atlantique. 
Rien de grave certes, si ce n’est que de nombreux Français de tous bords politiques n’ont pas manqué de se moquer de la tête « trop francophone » de l’Etat. 
En ajoutant « Friendly » à la place de « Kind regards » pour clôturer sa missive, François Hollande confond « Amicalement » avec l’adjectif « sympathique ». 
Poor François…


1 comment:

  1. it is too good from other post really appreciate all recmond all readers comments on post

    eco 372 final exam


    http://eco372finalexam.weebly.com/

    0524

    ReplyDelete

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails