Le Sacre du Printemps a cent ans (the Rite of Spring turns 100)

L'année 2013 marque le centenaire du Sacre du Printemps, le ballet qui a révolutionné la danse.

Sa première représentation, le 29 mai 1913 au théâtre des Champs Élysées provoque un scandale: le public, choqué, n'avait jamais rien vu de tel.

Je vous propose de regarder et d'écouter une vidéo qui vous en dira davantage, dont j'ai effectué la transcription (et une traduction).

Exercice :
1- Regardez la vidéo une ou plusieurs fois. Que comprenez-vous? Notez les mots et les idées.
2- Écoutez en lisant la transcription.
3- Trouvez le vocabulaire inconnu dans la traduction.
4- Notez les nouvelles expressions, le nouveau vocabulaire, les structures intéressantes.
5- Écoutez à nouveau, sans lire.


Fondée par deux maîtres de ballets français, la fameuse école impériale de ballets de Saint-Pétersbourg était, au début du vingtième siècle, une institution unique en son genre.
On y formait les futurs danseurs du théâtre Mariinsky.
Vaslav Nijinski y fit son apprentissage.
Il devint l’étoile des ballets russes.
C’est à Nijinski que Diaghilev confia la chorégraphie du Sacre du Printemps, dont Stravinsky et le peintre Nicholas Roerich avaient écrit le livret.
À 24 ans, Nijinski est célèbre dans le monde entier.
Nouveau dieu de la danse, ses interprétations galvanisent le public.
La partition de Stravinsky et la chorégraphie de Nijinski rompent brutalement avec la musique et l’esthétique du ballet du 19 siècle.
Le Sacre du Printemps est une œuvre révolutionnaire et sa création au théâtre des Champs Elysées le 29 mai 1913 dégénère en bataille rangée entre les spectateurs.
Le tumulte est tel que les danseurs peinent à entendre l’orchestre.
La violence de la musique, le choc de ces tableaux de la Russie païenne où une jeune fille danse a la mort au cours d’un rite sauvage en l’honneur du printemps stupéfie l’assistance.
Retiré du répertoire des ballets russes après quelques représentations seulement, le Sacre connut une longue éclipse, jusqu’à ce que la chorégraphe Millicent Hodson et l’historien de l’art Kenneth Archer ne partent à la recherche de la chorégraphie perdue.
À partir de documents de l’époque, Hodson et Archer ont pu reconstituer la chorégraphie Nijinski.
Né de la collaboration de deux génies, le Sacre du Printemps demeure l’une des œuvres fondamentales du vingtième siècle.

Pour en savoir plus:
Un excellent article publié sur le site web Rue89.
Le site web du Théâtre des Champs Élysées.

L'œuvre, recréée :

De multiples chorégraphes ont créé leur version du Sacre du Printemps: Pina Bausch, Angelin Prejlocaj, etc.

Et vous, en 1913, auriez-vous été parmi les spectateurs scandalisés ou parmi les avant-gardistes ayant soutenu et apprécié l'œuvre?



1 comment:

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails